mercredi 13 juin 2012

Bonne nouvelle: Le chômage baisse à Schaerbeek

Avec deux mois de retard, ce qui n'est pas beaucoup en termes statistiques,  Actiris publie  des rapports mensuels avec, pour les communes, les chiffres bruts (pas les taux).


En tant qu'Echevin de l'Economie et de l'Emploi, je constate avec grand plaisir  que le chômage diminue de manière régulière à Schaerbeek : moins 388 demandeurs d'emploi indemnisés en 4 mois :

-Janvier     14 526  
-Février     14 461   soit - 65
-Mars        14 386   soit - 75
-Avril          14 138   soit -248

Soyons clairs : 388 par rapport à 14 138, ce n'est pas encore l'annonce d'un baisse profonde du chômage mais c'est une embellie !

Surtout que cette bonne nouvelle ne vient pas seule :

En effet la différence entre les taux de chômage se réduit entre la Région (influencée aussi par les bas taux des communes du sud) et la Commune de Schaerbeek : le différentiel est maintenant de 3,6% alors qu'en 1998 il était de 5,6%.

Ceci signifie que le chômage à Schaerbeek sur une longue période évolue un peu mieux que la moyenne régionale. Quand le chômage régional monte, A Schaerbeek il monte moins et quand le chômage diminue chez nous, il diminue en moyenne plus.  Schaerbeek se rapproche ainsi enfin de la moyenne régionale qui est de 20,4% alors qu'à Schaerbeek nous avons actuellement 24%

Dans le même sens, l'Onem  m'a informé du fait que Schaerbeek n'était plus dans le classement de tête  des communes bruxelloises qui ont un taux de chômage le plus important par rapport au taux moyen régional. Ces communes sont Anderlecht, Bruxelles Ville, Molenbeek et Saint Gilles.

Voici un extrait de la communication de l'Onem :

"Nouvelle liste des communes dont le taux de chômage est élevé
La nouvelle liste mentionnant les communes dont le taux de chômage est au moins 20 % plus élevé que le taux de chômage moyen de la Région a été publiée au Moniteur belge.
Cette liste, réalisée sur la base des chiffres du chômage du mois de juin 2011, est applicable du 1er septembre 2011 au 31 août 2012.
Nouvelles communes...
De nouvelles communes sont mentionnées: Boom, Vilvoorde, Bruxelles.
Wemmel, Chimay, Froidchapelle, As, Houthalen-Helchteren, Tongres et Schaerbeek ne figurent plus dans la liste.

Bonne évolution pour Schaerbeek donc !
Un dernier chiffre. Si on compte le nombre total de chômeurs par rapport à la population schaerbeekoise (sans prendre en compte le registre d'attente au niveau population totale), soit 14 138 chômeurs pour 126 393 habitants légalement domiciliés, on obtient un taux de 11,2 %.
C'est encore trop élevé, mais je voudrais pour conclure souligner combien notre travail local est utile pour favoriser les activités économiques et agir sur le chômage. Nos initiatives portent leurs fruits, comme les formations mises en place par notre Mission Locale (cfr remise des certificats d'une formation en pose de toitures vertes la semaine passée avec des perspectives de remise à l'emploi de 100%) les ateliers de formation par le travail comme JST ou Cannelle, les groupes de Recherche Active, l'initiative pilote Cap Emploi auprès de jeunes d'un quartier, le soutien aux personnes qui veulent créer leur entreprise avec le Guichet d'économie locale et nos deux centres d'entreprises (M Village et Lustrerie), des journées thématiques comme celle de mise en avant des métiers de la construction ( 26 avril), ou la Bourse des Formations professionnelles (24 mai ; avec la participation de Centres schaerbeekois comme FAC ou l'APAJI) etc
Le chômage et les disparités économiques et sociales sont d'abord des enjeux de compétence fédérale et régionale. On se demande aussi parfois s' il y a « un pilote dans l'avion  européen » à ce propos. Mais et heureusement, les Communes peuvent, elles-aussi, intervenir même si parfois c'est à la marge. C'est pourquoi avec le soutien du Collège des Bourgmestre et Echevins, j'ai lancé un plan communal pour l'emploi que je coordonne personnellement et qui, je le crois, porte ses fruits.

Etienne Noël
Echevin de l'Economie, du Commerce et de l'Emploi