jeudi 27 septembre 2012

150 ans de libéralisme à Schaerbeek

A l'occasion des rencontres pendant cette campagne électorale, certains habitants me demandent quelles sont les valeurs libérales qui conduisent notre action. En 2010 (en dehors des campagnes électorales !), j'avais prononcé un discours sur la modernité de nos valeurs à l'occasion des 150 ans de l'Alliance Libérale à Schaerbeek. En voici l'essentiel :


                   Intervention d'Etienne Noël, échevin, à l'occasion de la réception donnée à la Maison des Arts Gaston Williot pour les 150 ans de l'Association Libérale de Schaerbeek (26.11.10).



                        A Schaerbeek, les valeurs libérales sont d'actualité.



       L'Histoire et les petites histoires, la doctrine, les valeurs et les défis du libéralisme ont été rappelés tout au long des précédentes interventions. Cette histoire n'est pas un livre fermé et nos valeurs sont d'actualité. A Schaerbeek, nous nous en inspirons pour définir et mener nos actions.


                              1. Le libéralisme à Schaerbeek ; un livre ouvert.


       Les libéraux avec notre partenaire FDF,  ont remporté une victoire très significative lors des dernières élections communales de 2006, après un résultat encourageant en 2000. Notre Liste du Bourgmestre (MRlib, FDF, Indépendants), proche des gens et de leurs préoccupations, a frôlé cette fois la majorité absolue. Notre attachement profond à Schaerbeek a été reconnu. Les élus de la Liste du Bourgmestre, les élus libéraux, échevins, conseillers communaux, conseillers CPAS, les délégués dans les para communaux, les membres de notre comité, ont toutes et tous reçu un mandat, c'est-à-dire une responsabilité. C'est ainsi que tous ensemble nous écrivons le présent schaerbeekois, que nous préparons l'avenir de notre commune et que nous faisons concrètement vivre des idées libérales qui retrouvent toute la modernité de leurs débuts.

      Cette responsabilité est importante et je crois pouvoir souligner que nous l'assumons pleinement, sereinement aussi. Car, qu'est-ce que finalement l'engagement politique ? On le sait, le mot politique vient du grec et signifie la « gestion de la cité ». Nous ne sommes pas là pour nous-mêmes... Nous ne sommes pas là pour le show ! Nous ne sommes pas là non plus pour gérer simplement comme des techniciens, des mercenaires du management public.. . Non. Notre rôle est plus complet et doit essayer d'être plus ambitieux : proposer, défendre et mettre en œuvre une conception du vivre ensemble, avec ses droits et ses devoirs. Le mandataire politique, au sens noble du terme, se doit d'agir en référence à des valeurs qu'il veut partager avec ses concitoyens. Il faut donner du sens à la gestion, et ce sens nous devons le puiser dans notre doctrine.

      A Schaerbeek, et peut-être que nous n'insistons pas assez à ce propos, notre engagement s'appuie sur les valeurs d'un libéralisme d'ouverture. Notre action n'est pas désincarnée. Elle est le fruit de notre adhésion à un mouvement qui a 150 ans mais qui n'est pas figé dans le passé.


Notre mouvement est au contraire déterminé à connaître les défis actuels et à y proposer les réponses les plus adéquates. Je voudrais en donner quelques exemples en perspective avec nos valeurs.


                                     2. Nos valeurs sont d'actualité.

    
      Schaerbeek, notre belle commune, mérite mieux que la réputation que lui font des gens qui souvent ne la connaissent pas.


      La Cité des ânes et des cerises est d'abord un lieu où vivent plus de 120 000 habitants. L'approche libérale veut :

- qu'ils puissent y vivre en paix, en sécurité, qu'ils puissent y être respectés comme des personnes à part entière et non des numéros dans un dossier ;
- Qu'ils puissent exercer pleinement leur liberté d'êtres humains dans leur sphère privée et dans leur vie en société, ce qui n'est pas nécessairement la même chose : « la liberté de l'un s'arrête à celle d'autrui » ;
- Qu'ils puissent s'y développer, car nous soutenons l'épanouissement personnel ;
- Que ceux qui en ont besoin puissent y trouver la solidarité, car nous ne sommes pas des égoïstes ;
- Enfin, que chacun, avec ses réalités, sache qu'à Schaerbeek on peut vivre ensemble, en étant respecté et en respectant certaines règles élémentaires de notre civilisation. Ces règles, base de notre société, sont le fruit de l'Histoire européenne enrichie au fil du temps par les apports fructueux d'autres civilisations.


     Les valeurs libérales sont d'actualité et nous guident par exemple dans notre approche du service à la population et dans notre engagement pour l'éducation et la formation. Il en va de même pour toutes ces initiatives que nous menons avec nos partenaires, comme la Maison des Femmes, les Centres Pater Baudry pour les seniors, la Maison des Arts, la Maison de l'Emploi, les deux Centres d'entreprises, les Centres sportifs, l'Immobilière sociale etc.
Qui ne connaît pas toutes ces initiatives coordonnées au niveau communal ne connaît pas Schaerbeek !


    





        Soyons modestes. C'est si rare en politique.... L'autorité communale n'est pas tout. Schaerbeek abrite aussi de très nombreuses initiatives privées marchandes et non marchandes. Et c'est bien libéral de s'en réjouir. Toutes ces organisations sont la preuve d'un esprit d'initiative qui doit nous conforter et nous encourager. Qu'il faut féliciter aussi. Ainsi, nous connaissons à Schaerbeek et nous soutenons chaque fois que possible, des initiatives éducatives, culturelles, sociales, sportives, commerciales, etc . Les associations sont multiples. Les fêtes de rue sont de plus en plus nombreuses. Bref Schaerbeek vit pour et par ses habitants.


   Notre commune est aussi remarquable par son patrimoine. Notre devoir libéral est de le sauvegarder, de le rénover, d'investir dans l'espace public.  Une Commune qui se respecte montre l'exemple et investit dans son aménagement. L'urbanisme et la rénovation sont des caractéristiques fortes et positives de Schaerbeek. Pensez au Quartier Nord que nous avons «  ré-humanisé » avec le concours de ses habitants. Voyez le nouveau Quartier Dailly. Promenez-vous dans le Parc Josaphat qui retrouve son éclat d'antan. Imaginez l'avenir du site de la Gare Josaphat, où pourront se côtoyer harmonieusement un nouveau quartier familial, des infrastructures éducatives, sportives et sociales, ainsi qu'une zone mieux organisée pour l'activité économique car « on ne bâtit pas un paradis social sur un désert économique ». L'équilibre programmé de ce site actuellement en friche, n'est-il pas très libéral ?


    Pour conclure ces quelques considérations, il faut reconnaître que tout n'est certes pas parfait. Ne soyons pas naïfs.  Comme toujours en démocratie, il faut composer avec d'autres forces qui ont d'autres idées. Le débat est permanent et au fond c'est très sain. Mais si beaucoup reste à faire, constatons aussi que Schaerbeek investit, que Schaerbeek vit et que cette évolution là est bien dans l'esprit du mouvement libéral que nous portons au sein des élus de la Liste du Bourgmestre. Merci à toutes celles et tous ceux qui nous aident à porter cet engagement que nous voulons bénéfique pour nos concitoyens et utile pour la Cité.



               Etienne Noël.
Echevin de l'économie, du commerce,
de l'emploi et du personnel communal.
En charge du dialogue inter-philosophique
et religieux schaerbeekois.